L'HYDROCONTEST 2018, Une deuxième édition en fanfare !
10 septembre 2018

L'HYDROCONTEST 2018, Une deuxième édition en fanfare !

C’est dans une ambiance survoltée et sous les sons interprétés par l’Orchestre des Sapeurs Pompiers du Var que s’est achevée hier la 5ème édition de l’Hydrocontest dans un cadre magique en plein cœur de la ville de Saint Tropez. Après s’être vidé de ses yacht pendant quelques heures, le port mythique de Saint Tropez a permis d’offrir aux publics tropéziens venus pour l’occasion et aux estivants en passage, un spectacle exceptionnel! Les 270 étudiants des 28 équipes internationales étaient présents pour un défilé des équipages et pour exposer les bateaux de demain lors de finales d’exception!

Les batailles des phases finales ont été spectaculaires, tant les performances étaient proches entre les prototypes. La grosse performance porte tout de même la marque de fabrique Suisse puisqu’après une lutte âpre suisso-­‐suisse, c’est la Haute École d’Ingénierie et d’Architecture de Fribourg (Suisse), qui s’impose face à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne dans la catégorie des « Bateaux Légers », et ce pour la 2ème année consécutive !

La catégorie « bateaux lourds » voit s’imposer les serbes de l’Université de Belgrade face à une belle équipe française Centrale Nantes-­‐ENSA, qui a trusté les podiums des 3 catégories reines de la compétition.

Point d’orgue du dimanche après-­‐midi, la « Long Distance Race », qui rassemblait toutes les équipes sur une course longue distance durant une heure devant une belle foule et qui a vu victorieuse les anglais de l’Université de Southampton, après avoir reconstruit leur bateau qui avait pris feu plus tt dans la semaine.

Ces équipes se sont aussi distinguées dans des prix « hors courses ». En effet, l’université Centrale Nantes ENSA rafle la mise sur deux d’entre eux: le prix du meilleur design et le prix « Energie Observer » qui fait son entrée dans le concours pour récompenser l’équipe qui utilise une énergie propre afin d’améliorer la propulsion du navire, en l’occurrence celle des vagues de son propre navire.

L’Université de Southampton remporte la meilleure présentation « TechTalk » et l’EPFL, le prix de l’innovation bateau « lourd » avec un bateau volant sur coussin d’air.

C’est l’équipe de l’Université Nationale de Colombie Medellin qui voit la victoire sur le prix de l’innovation des « bateaux légers » pour mesurer l’altitude de vol à partir de la pression de l’eau.

Les français quant à eux de l’Université Seatech et Estia reçoivent respectivement les prix « éco conception » et l’«HydroContest Spirit », valorisant l’équipe la plus appréciée par les autres équipes tant au niveau de l’entraide qu’au niveau de l’ambiance. Enfin, le prix de la meilleure communication a été décerné à la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion d’Yverdon les Bains.